Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

widgets

Projet AntiMalware

Locations of visitors to this page
Geo Visitors Map
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape



Recherche

Bienvenue...

... aux visiteurs égarés sur ce modeste blog !

Ici, je me fais plaisir, en conséquence les billets sont assez (très) variés. J'ai tenté de les organiser par catégories (voir sur la gauche).

Le tutoriel "Netvibes pour ceux qui connaissent pas" est ici
Tout sur le hoax/canular du camion gris "72B 381" qui n'existe pas, c'est

Il se peut aussi qu'un billet déjà publié change parfois légèrement au gré de mon humeur, ou s'enrichisse au fil de mes vagabondages et trouvailles sur la toile (cas heureusement le plus fréquent).

Je me réserve également le droit de ne pas conserver les commentaires sans lien avec le billet concerné, les "kikou bisou" ou autres publicités gratuites.
(et si une vidéo ou un lien n'est plus disponible, signalez-le moi, on essaiera d'arranger ça)

Dernière chose, parait-il que le second degré ne serait pas absent de ce blog ...

J'ai mis les commentaires en modération parce que je passe moins souvent mais je suis toujours là...

Sur ce, bonne visite.

Archives

6 février 2007 2 06 /02 /février /2007 23:41
Superbe chanson du dernier album de Loreena McKennitt
je vous en propose ici une traduction en Français

Paroles et musique de Loreena McKennitt

hanson de Pénéloppe



Maintenant que le temps est venu
Bientôt le jour ne sera plus
Là sur un lointain rivage
Tu m’entendras dire

interminable comme un jour d’été
Profond comme la mer de vin sombre
Je garderai ton cœur avec moi.
Jusqu'à ce que tu me reviennes

Alors comme un oiseau je volerai
Haut à travers les airs
Jusqu’aux pleins rayons du soleil
seulement pour te retrouver

Et dans la nuit quand nos rêves sont immobiles
Ou quand le vent appelle librement
Je garderai ton cœur avec moi
Jusqu'à ce que tu me reviennes

Maintenant que le temps est venu
Bientôt le jour ne sera plus
Là sur un lointain rivage
Tu m’entendras dire

interminable comme un jour d’été
Profond comme la mer de vin sombre
Je garderai ton cœur avec moi.
Jusqu'à ce que tu me reviennes

ici la vidéo de cette chanson, enregistrée lors d'une douce nuit d'été dans le palais de Carlos V à l'Alhambra de Grenade, Espagne (septembre 2006)



Cette chanson, témoignage de celle ou celui qui attend l'autre, parti pour un long voyage, me rappelle, comme par un effet d'écho, une chanson basque populaire, une métaphore sur
celui qui laisse partir l'autre afin qu'il puisse être libre et voler comme un oiseau...

hegoak...les ailes...the wings...

"Si je lui avais coupé les ailes
Il aurait été à moi
Il ne serait pas parti
Mais ainsi
Il n'aurait plus été un oiseau
Et moi c'est l'oiseau que j'aimais."




Partager cet article

Repost 0
Published by babel92 - dans Loreena McKennitt
commenter cet article

commentaires

canelle56 23/07/2010 13:00



Coucou , je deroule ta serie d'articles pour mon plus grand bonheur