Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

widgets

Projet AntiMalware

Locations of visitors to this page
Geo Visitors Map
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape



Recherche

Bienvenue...

... aux visiteurs égarés sur ce modeste blog !

Ici, je me fais plaisir, en conséquence les billets sont assez (très) variés. J'ai tenté de les organiser par catégories (voir sur la gauche).

Le tutoriel "Netvibes pour ceux qui connaissent pas" est ici
Tout sur le hoax/canular du camion gris "72B 381" qui n'existe pas, c'est

Il se peut aussi qu'un billet déjà publié change parfois légèrement au gré de mon humeur, ou s'enrichisse au fil de mes vagabondages et trouvailles sur la toile (cas heureusement le plus fréquent).

Je me réserve également le droit de ne pas conserver les commentaires sans lien avec le billet concerné, les "kikou bisou" ou autres publicités gratuites.
(et si une vidéo ou un lien n'est plus disponible, signalez-le moi, on essaiera d'arranger ça)

Dernière chose, parait-il que le second degré ne serait pas absent de ce blog ...

J'ai mis les commentaires en modération parce que je passe moins souvent mais je suis toujours là...

Sur ce, bonne visite.

Archives

15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 06:00

'était le 21 juin dernier, lors de la fête de la musique. (encore une revue de concert bien tardive ...mais j'avais dit qu'en musique, j'allais mettre des choses pour le moins inattendues).

Une amie m'a suggéré de l'accompagner à un concert de musique carnatique.

Petite digression : notre départ pour le conservatoire

Nous nous dirigeons vers le pâté de maisons (plutôt d'immeubles) où le plan spécial "fête de la musique" édité par la mairie de Courbevoie nous indique la position du conservatoire.
On fait plusieurs fois le tour du pâté de maisons d'immeubles, on coupe au travers. On interroge quelques personnes, pas de conservatoire. Pas d'affichage ni d'animations.
On revérifie notre plan. On est bien au bon endroit. Et l'adresse du conservatoire, élléou sur le dépliant ??? Nulle part. Sinon ça aurait été trop simple.
J'espère qu'ils ont pas mis tous les numéros au pif sur ce plan, sinon faudra pas qu'ils viennent se plaindre qu'il y avait personne. On a fini par trouver, en nous dirigeant vers l'établissement culturel le plus proche.
Ou alors peut être qu'écouter de la musique carnatique ça se mérite ?

Le concert :

Le concert était organisé par l'association Madhurya, de Courbevoie.
La musique carnatique, c'est la musique traditionnelle de l'inde du sud, voir le site très complet de cette association pour toute information complémentaire.

Il y a peut être 20-30 personnes dans la salle. Mais il est vrai que tout le monde n'a pas forcément des goûts aussi inhabituels que mon amie et moi en musique. Sans compter tous ceux qui cherchent peut-être encore le conservatoire...

Après un long moment d'attente (concert précédent pas fini) trois musiciens s'installent par terre sur un tapis en face de nous. Deux joueurs de vina, et un joueur de tambour. Ils placent un petit autel devant eux avec un bouddha et une petite bougie allumée.

Ils nous sont présentés : Anandi Roy, La responsable de l'association madhurya, Trivandrum Venkataraman, l'un des plus grands maîtres actuels de la vina, qui passe en France avant de partir en Amérique et Karaikudi Krishnamurthy, percussionniste issu d'une grande famille de musicien, lui aussi entre deux voyages.

Au vu de la notoriété annoncée de ces musiciens, c'est dommage qu'il y ait eu si peu de monde.

J'ai été ébahie par le jeu des trois musiciens. Il y avait une vraie complicité entre eux. J'ai trouvé extraordinaire le langage des mains avec lequel ils communiquaient pendant les morceaux : Dos et paume de la main, jeu des doigts exécutant une danse complexe devant correspondre à un langage codé connus d'eux seuls. Rien qu'à voir pour ça, c'est impressionnant.
D'où j'en conclus qu'il devait y avoir une part d'improvisation.
D'ou mon regret de ne rien connaître à cette musique indienne traditionnelle. et de ne pas avoir eu les connaissances nécessaires pour savoir apprécier ce concert à sa juste valeur.
Mis à part ça, petit détail, le percussionniste réajustait son tambour avant les interprétations avec une pointe et une espèce de caillou. C'était inattendu.

Un petit concert que j'ai beaucoup apprécié.


la musique carnatique, c'est ça (avec
Trivandrum Venkataraman) :


Partager cet article

Repost 0

commentaires