Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

widgets

Projet AntiMalware

Locations of visitors to this page
Geo Visitors Map
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape



Recherche

Bienvenue...

... aux visiteurs égarés sur ce modeste blog !

Ici, je me fais plaisir, en conséquence les billets sont assez (très) variés. J'ai tenté de les organiser par catégories (voir sur la gauche).

Le tutoriel "Netvibes pour ceux qui connaissent pas" est ici
Tout sur le hoax/canular du camion gris "72B 381" qui n'existe pas, c'est

Il se peut aussi qu'un billet déjà publié change parfois légèrement au gré de mon humeur, ou s'enrichisse au fil de mes vagabondages et trouvailles sur la toile (cas heureusement le plus fréquent).

Je me réserve également le droit de ne pas conserver les commentaires sans lien avec le billet concerné, les "kikou bisou" ou autres publicités gratuites.
(et si une vidéo ou un lien n'est plus disponible, signalez-le moi, on essaiera d'arranger ça)

Dernière chose, parait-il que le second degré ne serait pas absent de ce blog ...

J'ai mis les commentaires en modération parce que je passe moins souvent mais je suis toujours là...

Sur ce, bonne visite.

Archives

15 février 2007 4 15 /02 /février /2007 19:32
Dans chacun de ses albums, Loreena McKennitt met en musique un classique de la littérature anglaise.
Pour l'album "An Ancient Muse", elle a choisi "The English Ladye and the Knight" de S
ir Walter Scott (1771 - 1832).

je vous en propose ici une traduction en français


The english ladye and the knight
La damoiselle anglaise et le chevalier


C'était une gente damoiselle anglaise,
(Le soleil brille clair sur la muraille de Carlisle,)
Et elle épouserait un chevalier écossais,
Pour l'amour sera toujours seigneur de tous.

Joyeusement ils virent le soleil levant
Quand il brilla clair sur la muraille de Carlisle ;
Mais ils furent tristes avant que le jour fut fini,
Bien que l'amour fut toujours le seigneur de tous.

Son père donna une broche et un fin joyaux
Là où le soleil brille clair sur la muraille de Carlisle ;
Son frère pourtant donna une flasque de vin,
Par rage que l'amour fut seigneur de tous.

Parce qu’elle avait des terres, pré et paturage,
Là où le soleil brille clair sur la muraille de Carlisle,
Pour qu’il ait juré sa mort, avant qu'il voie
Un chevalier écossais le seigneur de tous.

Ce vin qu'elle ne goûta pas bien
(Le soleil brille clair sur la muraille de Carlisle)
Quand morte, dans des bras de son amoureux fidèle, elle tomba,
Pour l’amour fut toujours le seigneur de tous !

Il transperça son frère au cœur,
Là où le soleil brille clair sur la muraille de Carlisle -
Ainsi périrent tous ceux qui voulaient leur fidèle part d’amour
Que l’amour puisse toujours être le seigneur de tous !

Et alors il prit la croix divine,
Là où le soleil brille clair sur la muraille de Carlisle,
Et mourut pour son amour en Palestine ;
Ainsi l'amour fut toujours le seigneur de tous.

Maintenant tous les amoureux, devant cette preuve de fidélité,
(Le soleil brille clair sur la muraille de Carlisle)
Priez pour leurs âmes qui périrent pour l'amour,
Pour que l'amour soit toujours seigneur de tous !


Partager cet article

Repost 0
Published by babel92 - dans Loreena McKennitt
commenter cet article

commentaires