Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

widgets

Projet AntiMalware

Locations of visitors to this page
Geo Visitors Map
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape



Recherche

Bienvenue...

... aux visiteurs égarés sur ce modeste blog !

Ici, je me fais plaisir, en conséquence les billets sont assez (très) variés. J'ai tenté de les organiser par catégories (voir sur la gauche).

Le tutoriel "Netvibes pour ceux qui connaissent pas" est ici
Tout sur le hoax/canular du camion gris "72B 381" qui n'existe pas, c'est

Il se peut aussi qu'un billet déjà publié change parfois légèrement au gré de mon humeur, ou s'enrichisse au fil de mes vagabondages et trouvailles sur la toile (cas heureusement le plus fréquent).

Je me réserve également le droit de ne pas conserver les commentaires sans lien avec le billet concerné, les "kikou bisou" ou autres publicités gratuites.
(et si une vidéo ou un lien n'est plus disponible, signalez-le moi, on essaiera d'arranger ça)

Dernière chose, parait-il que le second degré ne serait pas absent de ce blog ...

J'ai mis les commentaires en modération parce que je passe moins souvent mais je suis toujours là...

Sur ce, bonne visite.

Archives

27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 12:30


C’est la saison en ce moment, elles fleurissent partout. Dans presque chaque ville ou village de France ou de Navarre, on demande aux représentants des associations de venir faire acte de présence un week-end pour montrer leur bobine et combien que la ville qu’ils ont choisie pour installer leur assos’ est dynamique (vivi, quand une ville à beaucoup d’associations, ça prouve qu’elle est dynamique, même si le plus souvent l’équipe municipale n’a rien à voir avec les associations en question)

On avait demandé à Sabine de venir représenter son association de joueurs de ce jeu en ligne pour geek dont j’ai délibérément oublié le nom.

Déjà, à l’arrivée, ça avait mal commencé.

Sabine était passée devant le stand des anciens combattants (pas trop sa génération). Puis celui de l’avf (accueil des villes de France association présente dans toutes les villes et proposant des activités aux nouveaux arrivants). Souhaitant demander des renseignements sur les activités de cette dernière, elle s’est retrouvée face à trois clones de la maîtresse à Titeuf (z’avez vu la gueule à la maîtresse à Titeuf ?) en robes à col cravate de chez Damart et mises en plis à reflets roses. Manquaient plus que les foulards sur la tête pour en faire de véritables vamps (version Gisèle ou Lucienne, hein, pas Dita). Et toutes trois tiraient des tronches aussi revêches que celle sde leurs voisins anciens combattants. L’une des mamies tenta un sourire forcé. Sabine ne s’est jamais sauvée aussi vite de sa vie sur ses pattes de vingtenaire, craignant de prendre plus de cinquante ans d’un coup sur la gueule, - ce qu’elle n’était pas prête à assumer - si elle restait plantée là une seconde de plus.

Elle s’est alors dépêchée de rejoindre l’emplacement qui lui avait été alloué.

Son association, ayant un but ludique, avait été classée parmi les associations "pour les jeunes et familles", et avait été installée entre l’association "enfanthéâtre", organisant de petits spectacles ludiques par et pour des enfants, et la ligue de défense des familles.

A ce dernier stand se trouvait déjà une dame vêtue d’un pull cachemire bleu et d’une stricte jupe écossaise. A son cou une croix en or. Trois enfants tirés directement d’une vitrine de "Tartine et Chocolat" l’entouraient.

Puis un monsieur vint les rejoindre. Le genre de type sans âge qui semble avoir raté une vocation de curé, mais qui a une gueule de psychopathe pédophile avec des petits yeux perçants, un sourire vicieux et une gestuelle de tapette évanescente.

Arrivèrent alors, de l’autre coté, les gens de l’association "enfanthéâtre". A peine étaient-ils installés que déboulèrent les premiers mômes accompagnés de leurs familles.

 - Bon, faut commencer à maquiller les petits, ils doivent passer tout à l’heure sur la scène pour faire une ronde.

Et hop ! Sous les yeux ébahis de Sabine, de grandes mallettes contenant des produits colorés s’ouvrirent, et de frais petits minois furent transformés en chats, tigres, loups, chiens… qui partaient fièrement faire leur petit numéro sur l’estrade, avant de revenir au stand.

Or les stands étaient tout petits.
Et certaines familles étaient très très nombreuses : parents, grands-parents, oncles tantes cousins cousines frères sœurs, parrain marraine, le ban et tout l'arrière ban familial en nombre démultiplié, parfois même jusqu’au chien, personne ne voulant devant rater le spectacle du petit dernier.
Tout ce gentil petit monde se pressant devant le stand, c’était une quantité exponentielle de clients à laquelle la ligue de défense des familles ne saurait voulait pouvait renoncer…

Et la ligue passa à l’attaque :
A un monsieur qui, s’étant fait refiler le chien, patientait sagement quelques pas en arrière :
 - Bonjour Monsieur, nous sommes la ligue de défense des familles, je vous donne notre documentation.
 - Ben moi vous savez, j’suis pas d’ici, et j’ai pas de gosses.
 - prenez- quand même notre documentation, Monsieur, vous la donnerez à votre famille qui habite ici.
 - Ouh là là, ya même les horaires de la messe sur vot’truc ! Je vous le rends ! Pô d’ça chez nous !
 - mais c’est très bien la messe !
 - pas pour moi !

Et le monsieur de rendre ostensiblement le dépliant et de se déplacer quelques pas plus loin.
Autre tentative infructueuse vers un deuxième membre de la même famille.
Puis nouvelle tentative vers une nouvelle victime potentielle…

Toute la journée se déroula ainsi. Si on n’a jamais vu une espèce de curé raté et un sosie de Madame Le Quesnoy draguer, fallait venir ce jour là. Ils ont passé leur journée à tapiner afin de recruter dans l’autre assos’. Evitant les familles nord africaines, trop colorées ou trop "Groseille", ils se fichaient bien de cacher le stand et les prospectus de Sabine qui les séparait ignominieusement de leur cible : les familles avec enfants.

Quant aux gens qui auraient pu être intéressés par l’assos de Sabine, ils fuyaient tous devant cette marée de mômes - les trop propres et trop sages d’un coté, qui lançaient des regards  envieux aux peinturlurés braillards de l’autre coté.

les représentants de la ligue de défense des famille, plus collants que des témoins de jéhovah, n’ont jamais compris que leur stand était pas devant celui de Sabine. Mais fallait voir la tête du du curé raté lorsqu’il a répondu, en bafouillant et rouge comme une pivoine, aux questions de deux jeunes femmes assez vulgaires aux décolletés jusqu’au nombril, sous l’œil choqué de la rombière...

Paraît que rien que pour ça, Sabine n’a pas regretté le déplacement…

Partager cet article

Repost 0
Published by babel92 - dans Loisirs et sorties
commenter cet article

commentaires